MALI: Missing journalists remembered at World Press Freedom Day conference

 

To mark World Press Freedom Day, JHR partner Maison de la Presse du Mali held a conference on the state of press freedom during the ongoing transition period in Mali. The event was chaired by the High Authority for Communication (HAC) and the Ministry of Communication and was attended by journalists, schools of journalism, and technical and financial partners supporting the media sector, including JHR, Internews and UNESCO.

At the event, attendees remembered journalists targetted for their work, including Birama Toure, who has been missing for six years;  Hamadoun Nialibouly of Radio Dandé de Douentza, who was kidnapped from a bus as he returned from a training workshop in September 2020 and has been detained since; Moussa Bana Dicko of Radio Dandé Hairé de Boni, who was picked up from his home in April 2021 and has been detained since; and Olivier Dubois, also missing since April 2021.

According to the President of the Maison de la Presse du Mali, “The Malian press is plunged into an unprecedented precariousness. This precariousness has as consequences: the irregular publication of newspapers, the reduction of broadcasting hours of radios and the closure of some radios in areas affected by terrorist conflicts, the uncertainty of the life of private televisions facing heavy charges and unfair competition, the challenges of training and capacity building of media managers, self-censorship of journalists and media due to threats, intimidation from the government in place, and disinformation amplified by social media.

Since 2019, JHR has been working in Mali through various projects to address this context in close partnership with the Maison de la Presse, the Union des Radios et Télévisions Libres du Mali (URTEL), the Ecole Supérieure de Journalisme et des Sciences de la Communication, WILDAF Mali and the Coalition des Organisations de la Société Civile pour la Planification Familiale.

In addition to capacity building activities for journalists, media managers and civil society organizations, JHR supported the Maison de la Presse, the High Authority for Communication and the Ministry of Communication in the process of reviewing the legislative and regulatory texts governing the media in Mali. A workshop is being organized by the Ministry of Communication to bring these revised texts to the Council of Ministers of Mali for adoption.

En Francais:

Journée mondiale de la Presse : « L’état des lieux de la liberté de la presse en période de transition au Mali »

Pour célébrer la journée mondiale de la Presse, la Maison de la Presse du Mali a animé une conférence débat sur le thème « l’état de la liberté de la presse en cette période de transition au Mali ». C’était sous la présidence de la Haute Autorité de la Communication (HAC) accompagnée du Ministère de la Communication en présence des journalistes, médias, écoles en journalisme et partenaires techniques et financiers appuyant le secteur des médias au Mali notamment JHR, Internews, l’UNESCO.

Confrontés à une situation politique, sécuritaire, institutionnelle, socio-économique et sanitaire précaire, les médias du Mali célèbrent cette journée dans un contexte marqué par la disparition du journaliste Birama TOURE depuis six ans, l’enlèvement et la détention forcée du journaliste Hamadoun NIALIBOULY de la radio Dandé de Douentza, du journaliste Moussa Bana DICKO de la radio Dandé Hairé de Boni, du journaliste français Oliviers DUBOIS depuis le 08 avril 2021.

Selon le Président de la Maison de la Presse du Mali, « la presse malienne est plongée dans une précarité sans précédent ». Cette précarité a comme conséquences la parution irrégulière des journaux, la diminution des heures d’émissions des radios et ou la fermeture de certaines radios dans les zones affectées par les conflits terroristes, l’incertitude sur la vie des télévisions privées confrontées à de lourdes charges et à une concurrence déloyale, les défis de formation et de renforcement des capacités des responsables médiatiques, l’auto censure des journalistes et des  médias à cause des menaces, intimidations de la part des pouvoirs publics en place, la désinformation amplifiée par les médias sociaux.

Depuis 2019, JHR intervient au Mali à travers différents projets pour répondre à ce contexte en partenariat étroit avec la Maison de la Presse, l’Union des Radios et Télévisions Libres du Mali (URTEL), l’Ecole Supérieure de Journalisme et des Sciences de la Communication, WILDAF Mali et la Coalition des Organisations de la Société Civile pour la Planification Familiale.

Au-delà des activités de renforcement des capacités de journalistes, de responsables de médias, d’organisations de la Société Civile, JHR a appuyé la Maison de la Presse, la Haute Autorité de la Communication et le Ministère de la Communication dans le processus de relecture des textes législatifs et réglementaires régissant les médias au Mali. Un atelier est en cours d’organisation par le Ministère de la Communication pour porter ces textes révisés à l’adoption du Conseil des Ministres du Mali.

Search articles

Subscribe to the JHR newsletter

Explore topics

Tags

Latvia Lithuania Poland Tunisia The Democratic Republic of Congo Pakistan Morocco South Sudan Kenya Canada Iraq Afghanistan Lebanon Mali Turkey

Your donations help fund the work we do